Ciel et mer 19 - Rachel LEVY

Ciel et mer 19

Rachel LEVY

Ciel et mer 19

Photographie originale

Tirage numérique sur papier coton, qualité musée

100 x 70 cm / 39,4 x 27,6 inch

Signé, numéroté et titré au dos par l'artiste

Edition de 7

Certificat d'authenticité

1 800,00 €

Suivre cet Artiste
  • Rachel LEVY

    Rachel LEVY nait en 1955 à Casablanca. Elle se rend aux États-Unis et y étudie à l’Art Institute de San Francisco, dont elle est diplômée. Après une période américaine qui dura une dizaine d'années, Rachel LEVY retourne en France en 1984. Elle photographie alors en indépendante pour différents magazines et poursuit ses recherches personnelles, en particulier autour de sa passion florale. Rachel LEVY prend en photo des fleurs presque fanées. C’est un état limite, un entre deux, car pour le jardinier ou le fleuriste il s’agit du moment où il faut se séparer de la plante, elle commence à dépérir, tandis que la plupart des gens la conserve encore. Cet instant cristallise la transformation en cours et pourtant non encore advenue. Une fragilité manifeste en émane. Nous avons presque affaire à un herbier photographique, une collection de photographies floral...

    Lire la suite

Rachel LEVY est passionnée par les plantes et considère les fleurs comme ses muses. Son approche des fleurs est anthropologique. Elle réalise leurs portraits, différenciant ainsi son travail des herbiers. Un herbier est une collection de plantes séchées et pressées entre des feuilles de papier qui sert de support physique à différentes études sur les plantes. 

Rachel LEVY répertorie des fleurs par caractéristiques ou espèces mais contrairement aux herbiers, son but n’est pas scientifique. Elle ne respecte d’ailleurs pas complètement la règle des herbiers qui exige de garder la plante intacte. L’artiste effeuille ces fleurs afin de mettre en valeur les pétales. La corolle posée sur la tige rappelle alors un visage et un buste. Le mouvement des pétales évoque une chevelure mais également l’expression d’un visage. Rachel LEVY personnifie donc les fleurs qu’elle photographie. Elle choisit de ne pas retoucher ses photos, autant sur la lumière que sur la couleur afin de réaliser un portrait fidèle de la fleur. Le fond est blanc (dans la plupart des cas), neutre, mettant ainsi le caractère, le graphisme, de la fleur en avant.

Ici, Rachel LEVY présente des iris. Pour elle, cette espèce est celle où l’on peut trouver le plus de diversité dans les couleurs et les formes. Elle affirme également que cette fleur est une des plus difficiles à photographier, en raison de ses courbes torturées si spécifiques.

Anna ATKINS, Cyanotype

Anna ATKINS, Cyanotype, British Algae, 1843-1850

L'oeuvre Ciel et Mer n'est pas sans rappeler le travail d'Anna ATKINS. Anna ATKINS est une botaniste britannique, née en 1799 dans le Kent. Élevée par son père John George CHILDREN, un naturaliste reconnu, elle acquiert une éducation scientifique très rare pour une femme de son époque. Après son mariage en 1825, elle se consacre à la biologie et commence la confection de son herbier. En 1839, elle devient membre de la Société botanique de Londres, l’une des rares sociétés savantes ouvertes aux femmes. Grâce à sa connaissance des travaux de John HERSCHEL et de William Henry Fox TALBOT, elle s’intéresse en particulier au cyanotype. Ce procédé photographique monochrome négatif permet d’obtenir un tirage photographique bleu de Prusse. Il est relativement simple à réaliser et présente une grande stabilité dans le temps. Elle publie en 1843 son ouvrage British Algae: Cyanotype Impressions qui est le premier ouvrage publié à utiliser des photogrammes réalisés par cyanotype. En 1853, elle applique le même procédé aux fougères et fait paraître Cyanotypes of British and Foreign Ferns. Rachel LEVY choisit d’adopter les mêmes critères esthétiques qu’Anna ATKINS en portant une grande attention à la précision des formes. Elles cherchent toutes deux à représenter des fleurs en restant très proches de la réalité et utilisent ainsi un fond neutre et une mise en scène minimaliste.

Ernst HAECKEL, Ascomycetes

Ernst HAECKEL, Ascomycetes, vers 1900

Ernst HAECKEL est un biologiste, philosophe et libre penseur allemand. Il a fait connaître les théories de Charles Darwin en Allemagne et développe une théorie des origines de l'homme. Pour Ernst HAECKEL la biologie est fortement apparentée à l'art. Sa production artistique est marquée par la symétrie présente dans la nature, entre autres celles des micro-organismes monocellulaires comme les radiolaires. Il réalise des images d'organismes présents dans le plancton. Pour lui, elles illustrent l'impressionnante beauté du monde biologique. Ses ouvrages Kunstformen der Natur (formes artistiques de la nature) parus de 1899 à 1904, sous la forme de cahiers, rencontrent un très grand succès populaire. Rachel LEVY cherche également à représenter la beauté du monde biologique. Elle choisit ses iris pour leurs couleurs exceptionnelles et leurs formes étonnantes, comme le faisait HAECKEL avec ses micro-organismes.

Fiche technique

Format : Verticale

Type : Couleur

Thème : Fleur

Dans la même catégorie :