More than leather & ivory - Stéphane AISENBERG

More than leather & ivory

Stéphane AISENBERG

More than leather & ivory

Photographie originale

Tirage numérique

Signé et numéroté

Edition de 10 par format

Dimensions
  • 40 x 40 cm / 15,7 x 15,7 inch
  • 60 x 60 cm / 23,6 x 23,6 inch
  • 80 x 80 cm / 31,5 x 31,5 inch
1 200,00 €

Suivre cet Artiste
  • Trouver et choisir une photographie d’éléphant en noir et blanc

    Les éléphants sont des animaux majestueux qui incarnent la puissance et la sagesse. À travers la photo noir et blanc nos photographes magnifient ces mammifères hors du commun. Trouver la bonne photographie d’éléphant est une gageure si vous vous fiez uniquement aux banques d’images et à Internet. La galerie GADCOLLECTION travaille depuis des années avec de grands photographes animaliers qui immortalisent ces pachydermes. Cet article vous présente une sélection et vous donne les clés pour trouver et choisir la photo d’éléphant qui correspond à vos attentes . Nos conseils vous permettront d’éviter l’achat de photo que vous regretterez ensuite.   Kyriakos KAZIRAS, Quiet Morning , série : Elephant Dream.   Savoir ce que l’on veut Le plus difficile lorsqu’on recherche une photographie (que ce soit ou non d’éléphant) c’...

    Lire la suite

  • Stéphane AISENBERG

    Stéphane AISENBERG  (1968-)  est un photographe français spécialisé dans la photographie animalière. Ses photographies en noir et blanc s’apparentent à de véritables portraits. C’est en se rendant au plus près de l’animal, que Stéphane AISENBERG parvient à traduire la dignité et la puissance qui émanent des bêtes sauvages. Par ce procédé, et par l’attention toute particulière donnée au regard, ses sujets se teintent d’humanité... La notion d’altérité se trouve au centre du travail de Stéphane AISENBERG. L’autre se donne à voir en image, par son visage. La relation que le spectateur entretien alors avec permet de dépasser l’idée qu’il en avait. L’engagement de Stéphane AISENBERG envers autrui se prolonge par la vente de ses photographies. Les fonds ainsi récoltés sont redistribués à des associations caritatives de défense de l’env...

    Lire la suite

Pour Stéphane AISENBERG, les animaux sont un monde inconnu et lointain à découvrir. Parcourant la nature, il guette l’instant où l’émotion de l’animal sera à son comble. L’environnement de l’éléphant est extrait de l’image, lui laissant ainsi la possibilité de mettre en avant sa sensibilité. Le titre More Than Leather And Ivory souligne cette volonté de rendre le statut d’être sensible à l’animal. Plus que du cuir, sa peau est mise en valeur par le noir et blanc qui vient creuser de doux sillons. Nous pouvons rapprocher cette question du cuir qu'évoque Stéphane AISENBERG, à une célèbre photographie de Richard AVEDON : Dovima et les éléphants. Réalisée en 1955 pour Dior, le photographe joue du contraste entre le cuir de l’éléphant et la pâleur lisse du modèle. Cependant, dans la photographie de Stéphane AISENBERG cette blancheur de l'ivoire doit être dépassée : l'éléphant est "plus que de l’ivoire", sa défense est à peine visible, au profit de son oeil d’où émane une impression de mélancolique douceur.

Richard AVEDON, Dovima with elephants, 1955

Richard AVEDON, Dovima et les éléphants, pour Dior, 1955

Henry BESTON, écrivain naturaliste américain et père du mouvement environnemental moderne, publie The Outermost House en 1928. De sa maison du Cape Cod au Massachusetts, il écrit sur la faune et la flore. Il tend à décrire des animaux sensibles, capables d’empathie, beaucoup plus proches des humains que nous pouvons le penser. Pour lui, “Nous avons besoin d'un autre concept plus sage et peut-être plus mystique d'animaux”. Les propos d'Henry BESTON justifie ainsi le travail de Stéphane AISENBERG, qui nous donne une vision de l’éléphant beaucoup plus spirituelle et émotionnelle que ce que l’homme lui attribue. Lorsqu’il le torture en volant ses défenses et sa peau dans un but lucratif et chamanique, l’être humain renie ainsi la douleur et la sensibilité de l’animal.

Sebastião SALGADO, photographe et humaniste brésilien, publie l’ouvrage Genesis en 2013. Il rassemble des clichés issus d’une expédition de 8 ans dans les montagnes et les océans. Sebastião SALGADO porte une certaine attention à laisser les animaux dans leur environnement. Cet éléphant courant dans la poussière est théâtralisé par cette fumée presque irréelle qui surgit du sol de la savane. Comme Stéphane AISENBERG, SALGADO veut dresser un portrait de cet animal en fuite, rendre perceptible sa peur et la dramatiser.

Sebastiao SALGADO, éléphant issu de Genesis, 2013

Sebastião SALGADO, Photographie d'un éléphant, tirée de Genesis, 2013

Fiche technique

Format : Carré

Type : Noir & Blanc

Thème : Animalier

Dans la même catégorie :