Eternal Lion - Stéphane AISENBERG

Eternal Lion

Stéphane AISENBERG

Eternal Lion

Photographie originale

Tirage numérique

Signé et numéroté

Edition de 10 par format

Dimensions
  • 40 x 40 cm / 15,7 x 15,7 inch
  • 60 x 60 cm / 23,6 x 23,6 inch
  • 80 x 80 cm / 31,5 x 31,5 inch
1 200,00 €

Suivre cet Artiste
  • Stéphane AISENBERG

    Stéphane AISENBERG  (1968-)  est un photographe français spécialisé dans la photographie animalière. Ses photographies en noir et blanc s’apparentent à de véritables portraits. C’est en se rendant au plus près de l’animal, que Stéphane AISENBERG parvient à traduire la dignité et la puissance qui émanent des bêtes sauvages. Par ce procédé, et par l’attention toute particulière donnée au regard, ses sujets se teintent d’humanité... La notion d’altérité se trouve au centre du travail de Stéphane AISENBERG. L’autre se donne à voir en image, par son visage. La relation que le spectateur entretien alors avec permet de dépasser l’idée qu’il en avait. L’engagement de Stéphane AISENBERG envers autrui se prolonge par la vente de ses photographies. Les fonds ainsi récoltés sont redistribués à des associations caritatives de défense de l’env...

    Lire la suite

La volonté de Stéphane AISENBERG est de comprendre les êtres qui nous sont différents. En voyageant dans la nature sauvage, le photographe rencontre ce lion dont il capture la force émotionnelle. Sa passion pour les animaux le pousse à leur donner une place de choix dans son travail. L’habitat du lion est volontairement chassé du cadre, son regard est mis au centre de l’attention du spectateur. Stéphane AISENBERG réalise ici un portrait, sortant ainsi de la simple photographie animalière. L’animal est fier, pensif, le regard lointain. 

Le titre Eternal Lion mystifie cette figure de l’animal, comme le fait Edward Sheriff CURTIS en photographiant des indiens. Dans son ouvrage The North American Indian, le photographe cherche à restituer la beauté et la grandeur d'un univers aujourd'hui mythique. À travers son objectif, CURTIS saisit les visages, les attitudes intimes de ces populations lointaines et inconnues. Les portraits d’AISENBERG agissent de la même manière, poussant ainsi le spectateur à l’empathie pour ces êtres méconnus et éloignés.

Edward S. Curtis, Three Horses, 1905

Edward S. CURTIS, Three Horses, 1905.

Sur un ton beaucoup plus léger et coloré, William WEGMAN réalise des portraits de Braques de Weimar. Leur trouvant une certaine ressemblance avec les humains dans l’émotion qu’ils dégagent ainsi que dans leurs attitudes, WEGMAN met ses sujets au centre de l’image. Par l’utilisation de couleurs intenses et d’accessoires, il met en scène des animaux dans des postures humaines. Stéphane AISENBERG est dans l’émotion intense, WEGMAN dans l’ironie et l’autodérision mais ces deux artistes se rejoignent dans cette volonté d’anthropomorphie.

William Wegman, Bilde

William WEGMAN, Bilde.

Fiche technique

Format : Carré

Type : Noir & Blanc

Thème : Animalier

Dans la même catégorie :