Shore - Manolo CHRETIEN

Shore

Manolo CHRETIEN

Shore

Photographie originale

Tirage numérique sur aluminium brossé

Signé et numéroté

Edition totale de 9 (+2 épreuves d'artiste)

Dimensions
  • 68 x 110 cm / 26,8 x 43,3 inch
  • 90 x 145 cm / 35,4 x 57,1 inch
  • 111 x 180 cm / 43,7 x 70,9 inch
  • 123 x 200 cm / 48,4 x 78,7 inch
3 500,00 €

Suivre cet Artiste
  • Manolo CHRETIEN

    Manolo CHRÉTIEN  nait en 1966 sur la base aérienne d’Orange. De père pilote et spationaute, il passe sa jeunesse entre les hangars et les avions. Rapidement, Manolo CHRÉTIEN développe une passion pour cet univers métallique combinant puissance, vitesse et technologie. De là, son intérêt pour le mouvement et la matière.  Il étudie à l’ESTACA et rentre finalement à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des métiers d’art en 1987. Cela lui permet de développer une connaissance approfondie de la matière et de ses résistances physiques. Le vent, la vitesse et les formes nécessairement courbes des appareils et des vagues donnent des structures ondulées. Manolo CHRÉTIEN nomme Anémomorphoses Solides les machines et Anémomorphososes Liquides les vagues. Ces distorsions et la fluidité des lignes parsèment ses photographies. La force des é...

    Lire la suite

Manolo CHRÉTIEN s’intéresse au phénomène de l’anémomorphose. Ce terme qualifie à l’origine la modification de la forme des plantes et des paysages végétaux sous l’effet des vents dominants. Surtout visible sur le littoral et en montagne, Manolo CHRÉTIEN applique cette manifestation aux vagues, la nommant “anémomorphose liquide”. Les vagues, soumises aux vents et aux marées, suivent un mouvement irrésistible. L’artiste utilise l’aluminium brossé et anodisé, jouant ainsi avec la lumière et les couleurs irisées. Il qualifie cette esthétique “d’alumination”, mot-valise composé d’aluminium et d’illumination, voire d’hallucination. Les surfaces de ses oeuvres deviennent des miroirs dont les couleurs et les reflets changent selon l’heure de la journée. Ici, le bleu de l’eau, sous l’effet de la lumière, va alors passer d’une teinte profonde à un aspect plus clair. Manolo CHRÉTIEN figure  l’agitation de l’eau par de grandes traînées blanches d’où se détachent des gouttes. Ce mouvement est accentué par l’aluminium brossé et anodisé qui floute les détails de la vague, donnant ainsi une impression de vitesse.

William TURNER, Tempête de neige en mer, 1842

William TURNER, Tempête de neige en mer, 1842.

La mer et les tempêtes passionnent les artistes. William TURNER, tout comme Manolo CHRÉTIEN, s’est passionné pour les couleurs et les lumières marines. Le peintre, aquarelliste et graveur britannique était à ses débuts proche des romantiques. Surnommé le “peintre de la lumière”, il est considéré comme précurseur de l’impressionnisme. Influencé par Claude GELLÉE et Nicolas POUSSIN, il passe d’une représentation réaliste à des oeuvres plus lumineuses et proches de l’imaginaire. Chrétien et Turner veulent tous deux montrer le pouvoir suggestif de la couleur. Les deux artistes osent jouer avec les matières, Turner n’hésitant pas à utiliser des matériaux inhabituels tels que du jus de tabac et de la bière vieillie. Tempête de neige en mer et Wave - Shore mélangent donc toutes deux les couleurs et la lumière pour créer une oeuvre où la vague devient une atmosphère.

Ivan AÏVAZOVSKY, Parmi les vagues, 1898

Ivan AÏVAZOVSKY, Parmi les vagues, 1898

Les photographies artistiques de Manolo CHRÉTIEN peuvent être rapprochées des peintures marines de Ivan AÏVAZOVSKY. Le peintre russe d’origine arménienne est considéré comme un des maîtres des périodes romantique et réaliste de la Russie. L’Académie de Saint-Pétersbourg l'envoie tout d'abord voyager en Crimée pendant deux ans pour y peindre des marines. Pendant cette période, il navigue sur différents vaisseaux, il en retirera une grande admiration de la Flotte russe à laquelle il consacrera plusieurs toiles. Comme pour les photographies de vagues de Manolo CHRÉTIEN, les peintures d'Ivan AÏVAZOVSKY se distinguent par la recherche de la lumière et une approche émotionnelle. Son œuvre est intimement liée à la mer. Le peintre transcrit de mémoire le mouvement des flots. Les deux artistes tendent à rendre compte de la transparence de l'eau tantôt calme, tantôt tumultueuse, mêlant alors les vagues au ciel orageux. Selon Chahen KHATCHATOURIAN, ancien directeur de la Galerie nationale d'Arménie, l'originalité de l'œuvre d'AÏVAZOVSKY s'explique en partie par son attachement à la culture arménienne pour laquelle l'idée de la lumière créatrice, lumière de la connaissance, est ancrée dans la tradition. Manolo CHRÉTIEN et Ivan AÏVAZOVSKY ont ceci de commun que leurs oeuvres marines mettent en avant le mouvement et la lumière. 

Fiche technique

Format : Horizontale

Type : Couleur

Thème : Paysage

Dans la même catégorie :