Glossaire

Les termes de « photographie originale », de « tirage original » ou encore d’« épreuve originale », définissent une seule et même chose. Il s’agit en photographie d’un tirage définitif, c’est-à-dire réalisé selon les prescriptions finales de l’artiste – que cela concerne les contrastes ou le papier choisi – pour un rendu répondant à ses attentes. Le tirage est donc effectué par le photographe lui-même ou sous son contrôle. C’est en général après la réalisation d’une première épreuve de lecture, suivie de multiples tests, que le photographe fait les choix et définit ce que sera le tirage définitif. De fait, un tirage original ne peut être réalisé que du vivant de l’artiste. Sa signature vient valider le résultat obtenu par lui ou le tireur.

La notion de photographie originale diffère de celle d’œuvre originale. Pour être considéré juridiquement comme une œuvre d’art orignale, une photographie doit être tirée dans la limite de 30 exemplaires. Les exemplaires suivants sont considérés comme des copies. Cette précision est essentiellement juridique. Hors de ce cadre juridique une photographie peut tout de même être considérée comme une œuvre d’art, puisqu’il s’agit d’une notion subjective. Ainsi, les photographies de Kertész ou de Man Ray, parfois tirées à plus de 30 exemplaires, restent des œuvres d’art, peuvent être des photographies originales (car tirées par l’artiste ou sous son contrôle) mais sont considérées comme des reproductions et non des œuvres d’art originales par la législation.

Il faut également distinguer le tirage original du tirage d’époque, dit vintage. Un tirage original peut être vintage, il peut aussi être réalisé longtemps après la prise de vue, à partir d’un négatif original. C’est ce qui se passe fréquemment pour les photographes travaillant autour d’une actualité : photojournalisme, photographie de mode ou encore photographie de film. Ces photographies sont réalisés pour la presse ou à des fins publicitaires, la plupart du temps seulement quelques-unes sont tirées, et bien souvent ce n’est ni par l’artiste, ni sous son contrôle. Bien souvent, c’est dans un second temps que les photographes peuvent prendre le temps de travailler sur leurs archives. Il est alors préférable que le tireur et la date du tirage soient spécifiés.

On parle de retirage quand il s’agit d’un tirage exécuté après le décès du photographe. C’est un tirage exécuté après la mort de l’auteur par le possesseur des négatifs ou des ayants-droit. Il s’agit d’une interprétation réalisée hors du contrôle du photographe. La qualité dépend du talent du tireur. Comme pour les autres multiples : gravure, estampe, sérigraphies… un retirage peut avoir une grande valeur, surtout dans le cas d’œuvres anciennes, ou encore si le photographe a fait peu de tirages de son vivant. Attention, il ne faut pas confondre le terme de retirage avec celui de contretype.

Actualités

Catalogue - Kyriakos KAZIRAS | Exposition "Ours"
Catalogue de l'exposition Kyriakos KAZIRAS "Ours" : 7 novembre - 4 décembre 2018 Voir la bi...
Catalogue - Mitch DOBROWNER | Exposition "Lands of Hopes"
Catalogue de l'exposition  Mitch DOBROWNER "Lands of Hopes" 4 octobre - 4 novembre 2018 ...
Comment accrocher vos photographies d’art
Nos conseils pour l’accrochage de vos photographies d’art :  Quel système d’accrochage c...
Catalogue - Happy Birthday | Exposition "10 ans de Passion"
Catalogue de l'exposition anniversaire de la Galerie GADCOLLECTION "10 ans de Passion" 4 septembre...
Catalogue - Manolo CHRÉTIEN | Exposition "Good Vibes"
Catalogue de l'exposition  Manolo CHRÉTIEN "Good Vibes" 5 - 31 juillet 2018 ...