Glossaire

Le tirage, c’est l’opération qui va permettre d’obtenir, à partir du négatif, un ou plusieurs positifs en inversant la gamme des gris (du négatif) pour retrouver les valeurs du sujet ;

Le mot tirage désigne à la fois le résultat et l’opération qui, de nos jours, se pratique généralement au laboratoire à l’aide d’un agrandisseur.

Un tirage n’est pas toujours un agrandissement. Il peut être une réduction. Il peut aussi être effectué par contact (le négatif étant maintenu en contact avec le papier sensible).

Dans le cas des contacts, le négatif et le positif ont alors une taille identique. Il faut distinguer :

- les contacts qui engendrent une épreuve d’exposition, d’après généralement des négatifs de moyen ou grand format (exemples Sudek, Weston).

- des planches de contact des négatifs de tous formats (au seul usage du photographe) comme référence d’un système d’archivage et outil de première lecture des photographies.

Le négatif peut être comparé à une partition de musique car le travail du tireur est celui d’un interprète, l’auteur du négatif étant alors considéré comme le compositeur.

Une épreuve de lecture est un déchiffrage: un tirage définitif est une interprétation aboutie, voire magistrale (les américains parlent de “master-print”)

Un compositeur d’images n’est pas toujours un virtuose du tirage. En revanche, il existe de (très) bons interprètes qui ne seront jamais de grans compositeurs.

Une photographie peut être complètement modifiée par le tirage (certaines valeurs peuvent être accentuées ou éclaircies sur tout l’image ou partiellement). C’est beaucoup plus délicat que le simple réglage, en contraste et en densité, d’un téléviseur.

La limitation des tirages :

Trois cas se présentent :

- certains photographes ne numérotent pas, ni ne limitent et se contentent de faire les tirages à mesure de la demande, se réservant d’interrompre leur production quand ils le désirent.

- d’autres photographes ne limitent pas mais numérotent leurs tirages, 1er, 2ème, 3ème, etc .

- d’autres décident du nombre maximum de tirages qui seront faits: (les plus fréquents sont 15,25 ou 50) et les numérotent 1/25, 2/25, etc ce qui ne signifie pas que tous les tirages prévus seront faits, c‘est seulement une quantité maximale.

Il faut savoir qu’un négatif est fragile et que le tirage d’une photographie se fait actuellement d’une manière artisanale quand il s’agit de beaux tirages : le tirage est effectué manuellement, pièce par pièce: on peut dire que chaque tirage est unique.

Actualités

Douglas KIRKLAND
Douglas KIRKLAND nait en 1934 à Toronto. Enfant, la photographie l’émerveille. Sa famille et ...
Jean-Claude GAUTRAND
Jean-Claude GAUTRAND est un photographe et historien de la photographie français, né en 1932 à...
Peter HUTCHINSON
Peter HUTCHINSON est un artiste et photographe anglo-saxon né à Londres en 1930. Il se rend a...
Kyriakos KAZIRAS
Kyriakos KAZIRAS nait à Athènes en 1966. Il rencontre la photographie dès l’âge de 7 ans, l...